Flèche droite

12 mars 2012

Hier, c'était l'anniversaire de mes amis Titi et Raphaël. La fête fût somptueuse. C'est parti en fanfare, le 11 à 0000 très précise. J'ai annoncé à tous mes amis Facebookiens que c'était eux les rois de la journée. Comme ça, ils ont reçu des milliers de petits mails d'amour, pour les soutenir dans ce souvenir du temps qui trèpasse. Jusqu'à 11h11 du soir, nous avons ris, dansé, au point que notre chère Germaine nationale est venue se plaindre de la poussière que nous faisions tomber dans sa mansarde.

C'est vrai, quoi, on est quand même les mieux placés pour savoir que la baraque est malheureusement pourrie jusqu'à la charpente.

D'ailleurs, la propriétaire de la base, nous a gentiment demandé l'autorisation de permettre une visite sanitaire de notre taudis.

Nous, on a rien à cacher. On a pris ce qu'on nous a donné pour l'argent qu'on nous prêtait. On est allé tout droit là où on nous a dit.

Nous, on voudrait juste qu'entre neuf et vingt et une heure, on ait le droit de laisser croire à Léo qu'il habite un château.

C'est trop demander?

Chaque jour, je vois notre espace vital diminuer, et chaque jour, j'assiste émerveillé à la naissance de la vie.

Chaque jour, je me maudis d'avoir invité ce fils/frère de plus à partager le peu qui nous reste.

Chaque jour, je bénis le seigneur de m'avoir invité à m'émerveiller de ce qui se passe autour de moi.

Chaque jour, je m'aime autant que je peux.

Chaque jour, ma Famille m'aime au moins mille fois ce que je suis capable de faire pour moi.

Dans la Famille, se trouve la pierre phylo-chouchette-truc.

La chercher ailleurs, équivaut à fuir.

Une race de chevaliers va se relever très prochainement.

Ils sont en marche parmis nous, nous les voyons pas encore, mais, très bientôt, ils seront parmi nous, à Sion, le 21 Avril 2012.

Venez les chercher dans les troquets de la toute petite capitale. Ils n'attendent que nous.

Ce mois-ci, à part de la pub, on n'a vraiment plus grand chose à dévoiler.

Ce mois-ci, on avoue enfin, socialement nous sommes complètement à plat.

Au fond du trou.

On a emporté une pelle pour tenter de creuser.

Et un appareil photo pour faire la lumière.